Energosoma

De Wiki d'exploration de la conscience
Aller à : navigation, rechercher

L'energosoma est un véhicule de manifestation de la conscience se servant de matière éthérique (syn. chi, fluide magnétique, bioénergie, matière éthérique, énergie vitale) pour fonctionner.

C'est un système ouvert qui échange en permanence de l'énergie avec le milieu extérieur.

Anatomie issue de la culture chinoise[modifier | modifier le wikicode]

Généralités[modifier | modifier le wikicode]

Méridiens
Méridiens.

L'energosoma est le corps qui relie le corps humain au psychosoma.

Il est constitué d'un réseau de canaux énergétiques qui relient la profondeur et la surface du corps humain. [1] [2]

Cela permet d'alimenter le corps humain en énergie et d'assurer son bon fonctionnement

Ces réseaux énergétiques ont été classifiés par la médecine chinoise.

Elle décrit 12 canaux ou troncs énergétiques principaux où le qi (énergie) et le sang circulent.

Ils sont aussi appelés méridiens principaux ou Jing zheng.

Ces canaux sont symétriques, ont un trajet longitudinal qui va du haut vers le bas pour les canaux yang et du bas vers le haut pour les canaux yin.

A l'intérieur du corps humain ils se relient à un organe/viscère et à l'extérieur ils se connectent aux 4 membres, aux organes des sens et à la peau. Au niveau des 12 méridiens l'énergie transformée (par d'autres structures énergétiques) est utilisée. Ils forment deux à deux 6 couches de protections climatiques, où une quantité spécifique d'énergie circule.

Nous trouvons également dans ces canaux une énergie avec une qualité variant en fonction des saisons, de nos émotions, de notre forme physique et mentale.


Des canaux secondaires ou collatéraux se branchent à ces troncs principaux. Ils permettent la communication d'un méridien à l'autre.

Les canaux énergétiques tendino-musculaires ou Jing jin en font parti, ce sont des canaux superficiels qui recouvrent largement les vaisseaux

énergétiques principaux et assurent une partie de leur protection.

Les canaux énergétiques secondaires Jing Bie sont des canaux qui partent d'un point d'acupuncture spécifique des 12 méridiens aussi appelé point He ou océan

d'énergie qui permet la connexion avec le couple organe- viscère du méridien en question.


Nous trouvons également 8 vaisseaux énergétiques également appelés merveilleux vaisseaux qui permettent la distribution et la régulation

de énergies dans les 12 canaux principaux.

Deux d'entre aux ont leur propre trajet et leurs propres points sur le corps ; le vaisseau gouverneur ou Dou Mai (face postérieure et médiane du

corps) et le vaisseau conception ou Renn Mai(face antérieure et médiane du corps)

Les 6 autres utilisent certains points des 12 méridiens principaux et des merveilleux vaisseaux pour circuler.

Ils ont tous une correspondance avec une glande endocrine du corps humain et une phase du cycle lunaire.


Les canaux énergétiques "luo" sont également des collatérales qui permettent la communication entre les structures énergétiques, comme un système porte.

Nous comptons parmi eux les "luo" transversaux qui relient deux méridiens distincts de la surface à la profondeur.

Les luo longitudinaux relient quant à eux un même méridien droit et gauche.

Enfin il existe également des petites structures énergétiques qui recouvrent l'ensemble du corps humain aussi appelées pipou.

Elles sont alimentées par des sentiers énergétiques qui passent partout, allant jusqu'en profondeur des cellules (sin luo, xue luo, fu luo)


Il existe au niveau de la peau sur chaque canaux énergétiques des points de moindre résistance électrique ou point d'acupuncture.

Points d'acupuncture[modifier | modifier le wikicode]

Un point d'acupuncture est une porte d'entrée vers l'énergie. Ces points ont une très bonne conductivité électrique et se situent sur les canaux

énergétiques appelés méridiens bien qu'il en existe aussi des hors-méridien.

La stimulation du point, en le dispersant (vider faire partir l'énergie) ou en le tonifiant (faire venir l'énergie), aura un effet particulier sur

l'énergie globale en fonction de la spécificité du point.


En effet en fonction de sa localisation sur le méridien et en fonction du méridien sur lequel il est placé, un point aura des caractéristiques spécifiques.

Activation de l'energosoma[3][4][5][modifier | modifier le wikicode]

L'état vibrationnel également appelé vibrostasis est une activation volontaire ou involontaire de l'energosoma.

Le terme vibrostasis fait référence à une activation de l’energosoma. Il ne s’agit pas de l’état vibrationnel proprement dit, qui sera nommé ici verovibrostasis. Il s’agit simplement d’un terme qui désigne les différentes formes, intensités et modes d’oscillation ou de vibration de l'energosoma, classifiés en différents niveaux d’activations (donc de vibrostatis), progressant d’un vibrostasis naturel, basal, celui dans lequel nous sommes habituellement en lisant ces lignes, à l’état vibrationnel proprement dit.

Ces données permettent de fixer des points de références. Des points reconnaissables expérimentalement par tous (chaque point est associé à son ensemble de signes) et reproductibles par n’importe quel expérienceur, sans autre condition que son investissement personnel.

Notes préalables.[modifier | modifier le wikicode]

L’état vibrationnel (stade 1) débute – c’est une convention – à partir de 60% d’activation.

Même si à partir du leptovibrostasis le corps physique commence à être impliqué, cela ne veut pas dire qu’il doit se mettre à vibrer ou à bouger. Dans la progression, le corps physique, et toute partie de ce dernier, doit être relaxé au maximum.

Parmi de très nombreux facteurs pris en compte et analysés (notamment par hétéroénergométrie, c’est-à-dire l’analyse énergétique d’un individu pendant qu’il effectue la technique, qui dans le cas de l’étude que je présente ici, s’est effectué sur 988 sujets au cours de 2 342 heures, mais également par l’étude de cas, les revues de littératures, parmi d’autres) pour la création de cette échelle (par exemple le degré d’alignement des corps, le degré d’uncoupling, le degré de désintrusion, la durée de l’activation, la durée des résultats, les effets sur la fluidité énergétique, les perceptions, l’homogénéité de l’état, la capacité à se projeter hors du corps, la résilience – i.e le degré d’effets concernant les influences extérieures, parmi d’autres) je ne discute ici que d’une partie de ces éléments (voir références en bas de page).


Activation de l’energosoma.[modifier | modifier le wikicode]

Naturovibrostasis. Cet état correspond à un état théorique de 0% d’activation (qui n’existe pas en pratique, cela signifierait l’absence de vie) jusqu’à 20% d’activation. Il s’agit de l’état ordinaire, naturel de l’activité de l’énergosoma associé avec la vie organique. Sa perception est facile, parfois il est plus simple de fermer les yeux pour le sentir. Nous pouvons nous en servir de point de départ ; à la fois pour avoir une base, une référence pour mesurer les effets de notre technique mais aussi pour avoir une idée des différentes influences énergétiques extérieures (sachant notre état de base, nous pouvons savoir si cet état est affecté).

Leptovibrostasis. Le leptovibrostasis correspond à un état d’activation compris en 20% et 40%. Cet état est à prédominance énergétique, mais les premières répercussions (sensations et effets) sur le corps physique commencent à se manifester. D’après les études de l’IAC, beaucoup de personnes semble confondre cet état avec l’état vibrationnel. En effet, dans cet état, certains centres énergétiques (aussi appelés chakras) commencent à pulser et à se ressentir clairement. Malgré ces sensations, n’étant qu’entre 20% et 40% d’activation, nous sommes encore loin de l’E.V. En effet un véritable E.V implique au moins une déconnection partielle du psychosoma ; autrement dit, si nous ne sentons pas cette déconnection, nous ne sommes pas encore à l’E.V.

Midivibrostasis. Etat d’activation de l’énergosoma entre 40% et 60%. Cet état implique le corps physique et le corps énergétique. 4 effets, parmi d’autres, commencent à se manifester à ce stade :

   Uncoupling énergétique. Il s’agit de la rupture des connections indésirables avec le champ énergétique des autres.
   Stagnations. Les endroits où sont présents des stagnations énergétiques sont atteints.
   Identification. Identification des centres énergétiques bloqués.
   Energie libre. Augmentation relative de l’énergie libre disponible.


Hadrovibrostasis. Début de l’état vibrationnel. Correspond à un état d’activation de l’énergosoma entre 60% et 80%. Cet état, en plus d’impliquer le corps physique et le corps énergétique, commence à impliquer le psychosoma (corps astral, corps de lumière, corps émotionnel).


   EV de niveau 1 : de 60% à 70% d’activation.

Parmi les effets, on pourra noter les suivants. Les premiers effets d’uncoupling se manifeste, quand le coupling est récent ou moins profond. S’effectue en parallèle un début de « nettoyage » d’énergie étrangère qui sont incompatibles avec l’expérienceur. Un des corollaires ici est la désassimilation d’un lien énergétique, quand l’assimilation des énergies sont récentes ou moins fortes ou résonnent moins avec le problème ou conflit interne de l’expérienceur.

La self-defense est effective pendant l’E.V, et peut se prolonger quelques temps après l’E.V, habituellement plus efficace contre les intrusions qui résonnent moins avec l’expérienceur.


   EV de niveau 2 : de 70% à 80% d’activation.

Les effets du niveau précédent sont amplifiés, et l’uncoupling peut commencer à impliquer des couplings indésirables ayant pour racine une affinité initiale ou des couplings plus chroniques. La self-défense se prolonge plusieurs heures après l’E.V.

Les sensations puissantes et inhabituelles, impossible de passer à côté.


Holovibrostasis. 80% à 100% d’activation de l’énergosoma. Intense, associé au non alignement des corps, déconnection, au minimum partielle, du psychosoma (corps astral). C’est cet état qui est habituellement ressenti au décollage et/ou au retour au corps physique lors de projections. Cet état implique donc au moins trois véhicules (corps physique, corps énergétique et psychosoma).


   EV de niveau 3 : 80% à 90% d’activation.

L’uncoupling est décrit comme étant total. Les effets de désintrusion et de self-défense se ressentent fortement, et durent jusqu’à quelques jours, faisant de cet état une étape supplémentaire franchie en direction de la condition de l’intrusionlessness (il n’y a pas de traduction officielle pour ce terme, mais il désigne la condition dans laquelle nous ne sommes plus sujet à l’intrusion, quelle qu’elle soit, et en permanence.). Selon Viera, cette condition est atteignable en une vie seulement. Ouf, il va y avoir du travail !


   EV de niveau 4 : 90% à 100% d’activation.

L’holovibrostasis peut changer les expérienceurs plus profondément, incluant leur sens de soi et les connections non physiques ou énergétiques qu’ils ont, reduisant l’intrusion et la réception d’énergies indésirables, ayant des effets multidimensionnels plus durables (dans certains cas même permanents) que les précédents niveaux.

Dans certains cas, cet état peut favoriser aussi des états supérieurs de conscience, liés à la « libération » du mentalsoma (cosmoconscience, samadhi, satori).

Cet état amène avec lui des déblocages profonds, parfois permanents, un nettoyage complet, et promeut une résilience naturelle contre l’intrusion ; c’est-à-dire que cet état augmente à distance de l’EV notre disposition à stopper une intrusion avant qu’elle se produise.

Cet état implique nécessairement une déconnexion des véhicules, au moins partielle.

En ce sens, en plus des effets précédemment abordés, nous pouvons nous en servir comme technique de projection, dans la mesure où (1) cela fluidifie notre énergosoma et favorise la sortie du psychosoma (2) cela nous déconnecte nécessairement, au moins partiellement, du corps physique (3) augmente notre lucidité (4) augmente notre capacité énergétique, augmente la quantité d’énergie libre mobilisable (il n’y a pas d’apport extérieur, l’énergie stagnante circule simplement mieux, ou circule désormais tout court) et (4) éloigne toute influence qui pourrait nous être préjudiciable au moment de la projection, et après la projection.
  1. P. Deadmann. Manuel d'acupuncture
  2. Académie de MTC. Précis d'acupuncture chinoise
  3. Alegretti W. An Approach to the Research of the Vibrational State throught the Study of Brain Activity. Journal of Consciousness N°42
  4. Trivellato N. Vibrational State : Qualitative and Quantitative Analysis. Journal of Consciousness N°59 (proceedings of the 1st International Congress of Conscienciology, May 2015)
  5. Trivellato N. Measurable Attributes of the Vibrational State Technique. Journal of Consciousness N°42.